7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 08:08
 


 

 

 

 

 



Quel voeu demander à une petite fée

Me promenant dans mon imagination
Je me suis mise à rêver
Que je rencontrais une fée
A qui j'ai demandé de m'accorder un voeu
"Fait un voeu, qu'elle me dit et je te l'exaucerai
Mais seulement un... je peux t'accorder".


 

Dans ma tête je me suis mise à penser
À ce que je devrais lui demander
L'amour, l'argent, l'amitié ?
La beauté, la gloire, la santé ?



Puis j'ai réalisé
Que l'amour, il suffit de chercher pour le trouver.
L'argent on peut en gagner.
L'amitié pour en avoir, il suffit d'en donner.
La beauté, ce n'est pas une nécessité.
La gloire, je peux très bien m'en passer.



Alors j'ai compris que le voeu vraiment important
C'est de la santé pour longtemps.



Comme voeu, j'ai donc demandé de la santé
Pour toi...
Pour moi...
Pour tous ceux qui en sont privés...



J'espère que mon vœu sera exaucé
Avec l'aide de Dieu et de ma gentille petite fée !m-lise.  

 

Bonne journée à toi !

 

 

 

 

 

Plus je vieillis, et plus j'aime les samedis matin......

(très belle leçon de vie)

 

 

 

Peut être que c'est parce que c'est la douce tranquilité

qui vient avec celui qui se lève le premier

Ou peut être que c'est la joie sans borne de ne pas devoir aller travailler.

De toute façon, les premières heures d'un samedi matin

sont des plus agréables.

 

Il y a quelques semaines, je me dirigeais vers le garage

avec une tasse de café à la main et le journal dans l'autre.

La journée commençait comme un samedi matin typique?

mais j'allais recevoir une de ces leçons que la vie

semble nous donner de temps en temps.

 

Laissez moi vous raconter le sujet de cette leçon :

J'écoutais la radio distraitement et j'ai entendu un vieil homme

qui parlait d'une voix des plus agréable...

Vous connaissez le genre?

Il avait une de ces voix comme en possèdent les annonceurs 

à la radio ou à la télévision

 

Il parlait de billes... De milliers de billes à son interlocuteur.

J'éatais intriguée et je me suis arrêtée pour écouter l'homme qui disait :

"Eh bien Tom, il semble que tu sois très occupé avec ton emploi.

Je suis sûr qu'il te paye bien, mais c'est difficile de croire que tu doive

 travailler soixante, soixante-dix heures par semaine

pour joindre les deux bouts?

 

C'est dommage que tu aies manquer d'assister au récital

de danse de ta fille" ajouta t-il ensuite

"Laisse moi te dire comment une chose m'a aidée à garder mes priorités

et comment je suis parvenue à développer une théorie que j'appelle

"milliers de billes"

 

"Un jour que je réfléchissais sur tout et rien, j'ai fait un petit calcul.

La plupart des gens vivent jusqu'à environ 75 ans."

-Je sais, il y en a qui vivent plus longtemps, et d'autres moins...

mais en moyenne, disons 75 ans."

 

Maintenant si je multiplie 75 fois 52, j'obtiens 3,900.

C'est le nombre de samedis qu'une personne a dans sa vie.

Suis moi, Tom, parce que j'arrive à la partie la importante de ma théorie."

"C'est à l'âge de 55 ans que j'ai fait ce petit calcul.

A ce moment là, j'avais déjà vécu plus de 2,800 samedis.

 

Alors, par déduction, cela voulait dire qu'il me restait encore quelques mille

 samedis à vivre, si j'allais vivre jusqu'à 75 ans."

"Alors, je suis allée dans tous les magasins de jouets,

et j'ai acheté toutes les billes que j'ai pu.

J'ai du visiter 3 magasins pour y parvenir.

 

Rendue chez moi, je les ai placées dans un grand contenant

en plastique trasparent

que j'ai placé dans le garage, près de mes outils de bricolage."

"A chaque samedi, j'ai sorti une bille du contenant et je l'ai jetée.

J'ai découvert qu'en voyant le nombre de billes diminuer,

 

 j'ai porté plus d'attention aux choses importantes de la vie."

"Maintenant, laisse moi te dire une dernière chose

avant de conclure avec toi et d'aller

déjeuner au restaurant avec mon tendre époux."

"Ce matin, j'ai pris la dernière bille dans mon contenant."

 

"je me suis dit, que si je me rends jusqu'à samedi prochain,

c'est que j'ai obtenu un peu de temps supplémentaire.

Et si il y a une chose que l'on peut tous utiliser,

c'est bien d'un peu plus de temps."

"C'était agréable de te rencontrer Tom."

"J'espère que tu vas passer plus de temps avec ta famille,

et établir tes priorités dans ta vie

 

avant qu'il ne te reste plus de billes à toi aussi."

Ainsi se termina l'explication sur la théorie des "milliers de billes"

telle que racontée par l'homme de 75 ans.

J'ai éteint la radio et je suis demeurée pensive pendant quelques minutes.

J'avais projeté de travailler dans mon atelier ce samedi là,

 

mais je suis plutôt allée réveiller mon mari en l'embrassant tendrement

et lui dis :

"Viens chéri, allons déjeuner au restaurant avec les enfants."

Que se passe t-il? me demanda t-il en souriant...

"Oh rien de spécial! cela fait longtemps qu'on a passé un samedi ensemble

 avec les enfants...

 

"Et je voudrai aussi que l'on s'arrête dans un magasin de jouets.

Il faut que j'achète des billes." m-lise

 

 
 
 
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires