21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 07:25
*** Graines et Semis ***

GRAINES ET SEMIS

Vous venez d'acheter (ou n'allez pas tarder à le faire...) des graines chez Barbadine (ou ailleurs, on est pas sectaires!) et maintenant, comment faire? Si vous avez l'habitude des semis, pas de problème, dans le cas contraire voici quelques indications susceptibles de vous aider à réussir à produire de belles et saines plantes qui apporteront un peu du soleil des tropiques chez vous.

Tout d'abord, les graines étant de petits être vivants, il faut les traiter comme tels; plus vite elles seront semées mieux ce sera mais si vous n'avez pas le temps ou que les conditions ne s'y prêtent pas le mieux est de les garder dans leur enveloppe en papier en bas du réfrigérateur. Les graines se conservent à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité, et de façon générale les graines de fruits sont celles qui ont la plus courte durée de vie.

Passons donc au semis; il est généralement indiqué sur la page concernant chaque espèce si un traitement doit être appliqué aux graines avant le semis. Chez les tropicales il n'y a pas de stratification à effectuer mais dans le cas de graines très dures (convolvulacées en général mais aussi Canna, Pithecelobium, Tamarindus etc...)

lI est recommandé de faire tremper les graines dans de l'eau pendant 12h avant de semer, avec éventuellement une scarification qui consiste à couper légèrement la coque avec une lame ou bien à limer cette même coque ce qui permet à l'eau de pénétrer à l'intérieur et de faciliter la germination.

Les graines de flamboyant (Delonix regia) et de baobab (Adansonia digitata) étant adaptées aux feux de brousse auront besoin d'un traitement à l'eau bouillante, détaillé sur leurs pages respectives. Le semis se fera de préférence dans des godets ou des pots de petite taille, des pots de yaourts nettoyés et percés dans le fond peuvent faire l'affaire, inutile de semer tout de suite dans de grands pots qui prennent de la place, nécessitent beaucoup de substrat et sont plus contraignants à manipuler, le passage à des contenants plus grands se faisant au fur à mesure de la croissance de la plante et des rempotages successifs.

Le substrat ou mélange employé pour les semis pourrait faire l'objet de longues discussions et analyses, chaque jardinier ou presque ayant ses préférences en la matière. Pour faire simple, disons qu'un bon substrat de semis devra à la fois être léger pour permettre un développement aisé des jeunes racines, drainant pour permettre à l'eau de s'écouler facilement et de ne pas provoquer d'excès d'eau qui se traduirait pas un pourrissement et un développement facile des maladies cryptogamiques (champignons pathogènes type fonte des semis) mais il faut tout à la fois que le mélange ait un minimum de rétention d'eau pour nourrir la plante.

On peut tout simplement utiliser de la terre franche (ou terre de jardin) si celle ci n'est pas argileuse. Le terreau est également un bon choix à condition qu'il se soit pas enrichi d'engrais. La tourbe pure est à éviter car elle retient trop d'eau d'une part et d'autre part si on la laisse sécher totalement elle est difficile à réhydrater. L'idéal reste donc un mélange comprenant une part de terre de jardin, une part de terreau, une part de tourbe et une part de scories ou sable grossier ou gravier pour le drainage.

Les graines sont à enfoncer d'une profondeur égale à environ la moitié de leur diamètre pour les grosse graines, pour les très petites ou très fines, il faut juste les couvrir d'une pincée de mélange et arroser avec un brumisateur ou bien par capillarité (en posant les pots dans un contenant d'eau et en laissant celle ci remonter dans le mélange). Il faut ensuite placer les godets ou pots dans un endroit lumineux et chaud, 25-28°C étant une bonne température, l'idéal étant qu'elle soit constance, une baisse de température induisant un retard à la germination.

La difficulté est de maintenir le substrat assez humide pour garder les graines en bonne condition de levée mais surtout pas détrempé ce qui provoquerait rapidement une pourriture. Selon les espèces la germination peut prendre quelques jours, quelque semaines ou quelques mois (jusqu'à un an pour certain palmiers). Une fois la jeune plante ayant quelques feuilles vous pourrez alors la rempoter dans un pot plus grand, avec un mélange contenant des engrais ou du fumier, la plante étant alors en mesure de les utiliser. Retour page d'accueil. Anita

Partager cet article
Repost0