25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 10:13
 
Image Hosted by ImageShack.us
 
Et l'on chercha Tortue.
 
En ce temps-là, Tortue était à la mare.  Comme ses parents, ses grands-parents et tous ceux qui les avaient précédés, elle y restait nuit et jour.  Elle fouillait la vase et appréciait beaucoup la douceur de l'eau sur sa carapace.  Ainsi était sa vie.

  Puis, un jour, la sécheresse s'arrête sur la brousse.  Les herbes se désolent.  Même les racines des grands arbres ne trouvent plus l'humidité.  On dirait que le coeur de la terre s'est fendu.  Il n'y a plus d'eau.

  Un matin, Héron vient à la mare.  De tout temps, il n'a jamais beaucoup aimé Tortue, mais le manque d'eau le rend particulièrement méchant.  Il met Tortue au défi de danser et de voler comme lui.  Tortue n'y arrivant pas, il lui ordonne de quitter l'eau pour ne pas la troubler.  Sans protester, Tortue obéit.

  Héron parti, elle revient lentement.  Seul le dessus de sa carapace sort de l'eau, quand une voix moqueuse l'interpelle.  C'est Lièvre qui, a son tour, se présente à la mare.  Les paroles de Lièvre blessent tant Tortue que, ce matin-là, elle connait la honte.  Et ce matin-là, oui, la brousse toute entière résonne longtemps du rire de ses habitants.  La nuit seule, dès lors, peut protéger Tortue.  Elle attend l'obscurité pour regagner la mare.

  De retour de chasse, Panthère approche.  Un coup de patte suffit pour mettre Tortue sur le dos.  Pendant qu'elle se débat désespérement, Panthère bondit d'une joie cruelle.  Quand son jeu finit de l'amuser, Panthère montre les crocs et interdit à Tortue de remettre même un ongle dans cette eau devenue si rare et si précieuse.  Marchant lentement sous le poids de sa peine, Tortue se résigne à abandonner la mare de ses ancêtres.  Elle part à la recherche d'une région plus accueillante.  Ses ancêtres parlaient d'une mare qui jamais ne sèche, là-bas, vers le couchant.  Et si c'était vrai ?  Le départ de Tortue ne ramène pas la pluie.  Il n'y a plus d'eau.

  Avec la sécheresse et la soif vient la méfiance.  Les disputes se font plus fréquentes et résonnent dans la brousse.  Coq défie Éléphant, Pintade perd ses cheveux, Chien poursuit Singe, et Hyène va jusqu'à vendre sa mère.

  Devant la gravité de la situation, Lion, roi de la brousse, décide de convoquer
son peuple en grande assemblée.  Par la voix et le tambour de Singe, il fait appeler tous les animaux de poils et de plumes, familles de la terre, des airs et des eaux.  Les uns après les autres, tous s'inclinent devant leur souverain  et prennent  place. 
"Aujourd'hui, nous voilà de nouveau réunis, mais ce n'est pas pour la fête.  Les nouvelles sont graves.  Beaucoup de jours se sont levés sur la brousse depuis que l'eau l'a quittée.  De mémoire d'ancêtres, jamais pareil malheur n'a frappé notre terre.  Il n'y a plus d'eau."
Ainsi parle Lion.  Il appelle ensuite son devin Lièvre.

  Lièvre s'avance.  Devant tous, il jette les cauris, prononce des incantations, énumère tous les sacrifices qui ont été faits.  Et il avoue qu'il ne comprend pas ce qui se passe.  La tristesse s'abat alors sur l'assemblée.  Il n'y a plus d'eau.

  Crapaud s'approche maladroitement et demande la parole.  Les autres protestent, mais le roi la lui accorde.
"Seigneur, si je me permets, c'est seulement pour demander si tous les animaux sont bien présents autour de vous..."
"Comment, s'écrie Lion, qui oserait refuser de répondre à la convocation de mes tambours ?  Éléphant est là, Boa est là, Caiman est là..."
Il appelle ainsi les grandes familles de la brousse qui, toutes, ont répondu au tambour.  Toutes ?

  Non.  Lion a oublié Tortue.  Timidement, Crapaud le lui fait remarquer, ce qui augmente la colère du roi :
"Qui sait où est Tortue ?"
Tous les animaux s'interrogent, mais personne ne sait.  Crapaud précise que Tortue a quitté le marais depuis plusieurs jours.  Et devant l'insistance du roi, il ajoute qu'elle est partie parce qu'on l'a chassée.
"Qui a chassé Tortue ?"
Et tous, de Serpent à Hippopotame, baissent la tête, tremblent et se taisent quand Lion pose cette 
question.Auteur inconnu   m-lise
 
 
Partager cet article
Repost0