16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 23:55
 
 
 
UNE DE MES FLEURS PREFEREES...
 
 
 
 
 
 
 
Une belle légende raconte que Dieu, après avoir créé les fleurs,
s’était retrouvé avec un plein panier de «restants»;
des textures, des couleurs, des pastels, des teintes, des parfums.
«Qu’est-ce que je vais en faire» avait-il demandé à un ange qui l’assistait ?
 Et celui-ci de répondre : «Des fuchsias, mon Dieu».
 Et voilà pourquoi les fuchsias sont si jolis et si colorés!
 
 
 
 
 
La vérité, c'est que durant le règne de Louis XIV,
un prêtre botaniste,  l’abbé Plumier, franciscain,
lors d'une expédition à la recherche de plantes médicinales
capables de soigner le paludisme, découvrit en Amérique
Centrale, probablement au Chili,
une plante magnifique, aux fleurs étonnantes,
dont la grâce rappelait celle de petites ballerines. C’était le fuchsia...
 
 
 
  
L'étude scientifique des fuchsias quant à la forme et à la structure,
 et sa distribution indiquent que son apparition remonte
 à la première partie de l'ère tertiaire,
 il y a de cela de 40 à 65 millions d'années.
Les premiers fuchsias ont vraisemblablement évolué
dans les forêts tempérées d'Amérique du Nord.
La séparation des continents explique
que l'on trouve des fuchsias sur les deux rives du Pacifique.
 
 
 
 
 
Il y a environ 50 millions d'années, un ancêtre du fuchsia
a effectué une longue migration vers le nord de l'Amérique du Sud,
 ce que nous appelons aujourd'hui l'Amérique Centrale.
Et là, dans les clairs-obscurs des jungles fertiles,
il s’est développé de façon remarquable,
 profitant de l’ombre dont il a besoin entre les expositions à la clarté du soleil.
 
 

 

 
 
 
Ceci se passait en 1696. Quelques années plus tard,
l’abbé Plumier dédia cette nouvelle plante à la mémoire
du célèbre botaniste allemand d'origine bavaroise,
Leonhart Fuchs, d'où le nom de fuchsia.
C'est en 1704,
 à Cadix, dans le sud de l’Espagne, que mourut l’abbé Charles Plumier,
 des suites du paludisme. Quelle triste ironie du sort! m-lise
 
 
Partager cet article
Repost0