3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 12:17
 

La dépression n'est pas seulement spécifiques aux malades,
les biens portants la connaissent aussi de manière plus ou moins intense.
C'est un moment très difficile à passer et le rôle de l'entourage est très
important.
Bien sûr il y a des personnes qui suivent des traitements en clinique,
d'autres qui ont un"coup de pompe" et qui récupèrent facilement...
mais la personne qui voudrait réagir et qui ne tient plus le coup est vraiment dépressive  au point de se demander quel sens à encore sa vie., elle a l'impression que sa vie ne lui apportera plus jamais rien !
 
 
L'entourage la perçoit comme une personne qui veut attirer sur lui tous les regards, qu'elle est égoïste, insupportable, comme si sa souffrance à elle est unique.
On ne comprend bien une dépression que si on a nous-même traversé une telle période.
La personne dépressive souffre réellement, elle n'a plus confiance en elle, elle se sent dépassée, écrasée, indigne.
Elle ne se sent plus aimée puisque à ses propres yeux elle n'est plus rien, elle ne s'aime pas. L'entourer de notre affection, de notre tendresse, amour ou amitié ne sert pas à grand'chose car avant tout il faut
qu'elle réapprenne à reprendre confiance en elle-même.
Mais il nous faut persister pour qu'elle sache qu'il y aura toujours quelqu'un de disponible pour l'écouter, pour la reconnaître telle qu'elle est et lui prodiguer
malgré son mutisme, son isolement, sa solitude, un geste, une parole, un regard affectueux qui lui témoigneront notre amour ou amitié pour elle.....elle, qui peut-être, à travers ces geste pourra retrouver confiance en elle et s'estimer et s'aimer
à nouveau....m-lise
           www.lalyse.com

 

Partager cet article
Repost0